Retour sur la saison 2022 exceptionnelle de Christophe Laporte

christophe laporte jumbo visma

L’équipe masculine Jumbo-Visma a célébré sa saison extrêmement réussie lors de la présentation de l’équipe à Amsterdam jeudi, confirmant une année exceptionnelle alors qu’elle a dominé le classement des équipes UCI 2022 et remporté 48 courses. 

Une fin d’année en grande pompe chez Jumbo-Visma

Lors de la présentation de l’équipe Jumbo-Visma pour la saison 2023, Jonas Vingaard a été félicité pour son premier Tour de France, Wout van Aert, le leader naturel de l’équipe a remporté le maillot vert et Primož Roglič est le chef d’équipe en termes de résilience et de détermination. 

Ce sont les principaux indicateurs du succès de Jumbo-Visma, mais il y en a d’autres. 

La transformation de Christophe Laporte, les progrès du jeune sprinter Olav Kooij et l’étonnante victoire mondiale contre la montre de Tobias Foss ont tous montré dans une autre mesure la façon dont Jumbo-Visma a aidé ses coureurs à progresser. 

Laporte a fait preuve à la fois de talent et d’ambition durant ses huit années chez Cofidis. Il a remporté plusieurs courses, dont le Tro Bro Leon en 2018, confirmant sa rapidité et sa capacité dans les classiques. 

Il était un coureur apprécié chez Cofidis mais, malgré ses ambitions personnelles, il a toujours nettement sous-performé. 

« Je ne parlais pas anglais au début de l’année, et je ne m’attendais certainement pas à un tel succès, mais maintenant je suis heureux d’avoir rejoint l’équipe Jumbo-Visma », a déclaré Laporte.

« Je suis venu dans cette équipe pour m’améliorer. J’ai fait plus de sacrifices, je suis allé à plus de camps d’entraînement loin de chez moi, j’ai amélioré ma nutrition, etc. C’était de grosses étapes, mais tout s’est bien passé”. 

Avec tous ces sacrifices, les résultats sont venus rapidement. 

La progression fulgurante de Christophe Laporte en 2022

À Paris-Nice, il a gagné devant Roglic et Van Aert suite à une belle attaque à trois. Il a joué aux côtés de Van Aert dans les Classiques et ils ont dominé l’E3 Saxo Bank Classique avant d’être seulement battu par Biniam Girmay à Gand-Wevelgem. 

  Guide home trainer débutant : entraînez-vous (correctement) cet hiver !

Dans le Tour de France, Laporte a remporté le sprint à Cahors lors de l’étape 19 après avoir couru toute la course pour Vingaard. Puis aux Championnats du monde, il a apporté ses nouvelles capacités au équipe de France, et devance Michael Matthews (Australie) et Van Aert (Belgique), pour remporter la médaille d’argent au sprint derrière Remco Evenepoel (Belgique).

En 2021, quand Jumbo-Visma cherche un coureur, le profil de Laporte est idéal pour venir renforcer son équipe sur les Classiques et apporter plus de soutien à Van Aert dans les grands moments des courses d’une journée.

Il y a toujours la barrière de la langue mais Laporte espère avoir une chance de gagner certaines courses et Jumbo-Visma est prêt à prendre ce risque dans le cadre de sa stratégie pour soutenir Van Aert. 

« Je ne voulais pas terminer ma carrière sans essayer ce changement », a déclaré Laporte. 

Faire des sacrifices pour évoluer au plus haut niveau

« En évoluant dans une nouvelle équipe internationale, vous sortez de votre zone de confort. Vous devez faire des sacrifices. C’est très important pour moi de rouler de mon mieux et pour cela j’ai besoin du meilleur support technique. Je pense que tout le monde sait que Jumbo-Visma est l’une des meilleures équipes du monde, donc pour moi c’était la meilleure option”. 

« Je commence généralement à rouler tôt, mais cette année, j’ai commencé tard, parce que nous avons fait un camp d’entraînement de trois semaines à Tenerife en février, explique-t-il. J’ai fait un stage en altitude avec Cofidis, mais ça n’a duré que 12 jours et ça n’a pas eu beaucoup d’effet. Trois semaines, c’était super. Je me suis senti bien après une semaine de camp d’entraînement et avec une implication totale, j’en ai ressenti encore plus les bienfaits. J’ai effectué mon début de saison à Kuurne-Bruxelles-Kuurne et je me sentais vraiment bien, en effet, j’ai failli gagner”.

« Quand tu es en altitude avec tes nouveaux coéquipiers pendant trois semaines et puis à d’autres moments, ça aide à se faire des amis et à se serrer les coudes. C’est pareil avant le Tour de France. J’étais avec mes coéquipiers plus souvent qu’avec ma famille, mais au final ça valait le coup.”

  Jonas Vingaard sera leader sur le Tour de France 2023, le Giro d'Italia pour Roglic

La révélation sur le Tour de France 2022

Laporte s’est assuré une place au Tour de France dès sa première année avec Jumbo-Visma, remportant l’une des huits places devant le Néerlandais Mike Teunissen qui avait porté le maillot jaune en remportant la course d’ouverture à Bruxelles en 2019, puis Jumbo-Visma a remporté le contre-la-montre par équipe. 

Laporte a joué un rôle clé dans l’équipe sur le Tour, en travaillant pour Van Aert dans les sprints et a été un équipier polyvalent pour Vingaard à certains moments. 

Une fois son travail terminé, il a eu sa chance sur l’étape 19 et l’a saisie à deux mains où il a gagné lors de l’arrivée à Cahors. Le lendemain, van Aert a remporté l’étape contre la montre et Vingaard a remporté la victoire au général pour terminer le Tour de France le l’équipe Jumbo.

“Un Tour parfait et je suis fier d’en avoir fait partie », a déclaré Laporte, sa timidité laissant place à la fierté et à un grand sourire. 

« Je pense qu’il est presque impossible de faire mieux et qu’il sera difficile de reproduire la même chose. Il faut en profiter et réessayer en 2023. Personnellement, il y a eu beaucoup de bons moments. Gagner une étape du Tour est une immense fierté, surtout pour les Français”.

Laporte sera sans aucun doute la doublure de van Aert encore en 2023. Il n’a pas le glamour et le statut de la star Belge, mais il est très similaire en tant que coureur. Après une seule saison, les deux semblent déjà bien travailler ensemble. 

Laporte est ambitieux et il voit les avantages à évoluer aux côtés de Van Aert. En 2023, Laporte aura le vainqueur de Paris-Roubaix Dylan van Baarle comme nouveau coéquipier pour les classiques après avoir quitté Ineos Grenadiers, rejoint par Jan Tratnik, Attila Valter, Wilco Kelderman et le talentueux jeune coureur britannique Thomas Gloag. 

Van Baarle va considérablement renforcer l’équipe lors des Classiques et reléguerait potentiellement Laporte, mais il reste naturellement ambitieux.