Qu’est ce que le développement en vélo ?

Qu'est ce que le developpement en velo ?

Peu importe la discipline, que ce soit pour se balader ou en compétition, pour faire avancer son vélo il faut pédaler (nous ne parlons pas de vélo électrique bien sûr). Lorsque l’on parle de développement en vélo, on fait référence à la distance parcourue par celui-ci en un tour de pédale. Ainsi en fonction du plateau et du pignon choisi la distance que vous allez parcourir va varier.

Choisir le bon développement pour son vélo de route

Choisir son braquet en vélo de route et en triathlon n’est pas une mince affaire. Lorsque l’on débute il vaut mieux partir sur des braquets “classiques”. Ensuite, il faudra adapter les combinaisons possibles en fonction de vos préférences. 

Si vous habitez à la montagne, que vous grimper souvent, le développement dont vous aurez besoin ne sera pas le même que si vous roulez dans des plaines. Pour savoir le dénivelé que vous parcourez à chacune de vos sorties vous pouvez utiliser un compteur GPS vélo comme le Wahoo Elemnt Roam.

De même, en fonction de votre profil, si vous préférez “mouliner” c’est-à-dire être assis sur la selle et tourner les jambes rapidement alors vous n’aurez pas besoin du même développement que si vous aimez tourner les jambes lentement en appuyant fort sur les pédales.

A force de tests, vous trouverez votre zone de confort. Pour trouver cette zone de confort, où vous serez à l’aise pour avancer, des appareils tels que les capteurs de fréquence de pédalage, de fréquence cardiaque et capteurs de puissance vous donneront des indications précieuses.

Mécaniquement, il faudra éviter les “braquets inverses”. Cela signifie qu’il faut éviter de rouler le grand plateau / grand pignon ou petit plateau / petit pignon. En faisant ceci votre rendement diminue, vous dépenserez de la force inutilement.

Les combinaisons de plateaux plus cassettes sont très nombreuses. Toutefois la combinaison la plus polyvalente et l’une de celle que l’on retrouve le plus souvent est le 52/36.

Comprendre ce qu’est le développement en cyclisme

La transmission en vélo

Les différents éléments qui composent la transmission d'un vélo.
Les différents éléments qui composent la transmission d’un vélo.

Le grand plateau associé au petit pignon vous fera parcourir une plus grande distance en un tour de pédale que le petit plateau associé à la plus grande vitesse.

Qu’est qu’un plateau sur un vélo ?

Le plateau c’est l’élément mécanique composé de dents situé à l’avant du vélo, au niveau du pédalier. Il sert à entraîner la chaîne qui entraînera à son tour le pignon situé au niveau de la roue arrière. 

En général, les plateaux sont composés de 30 à 52 dents en fonction de la configuration du vélo. Plus le plateau aura de dents, plus la force demandée pour faire avancer le vélo sera importante, et inversement.

Le pédalier dura-ace d'un vélo de course

Qu’est ce que les pignons sur un vélo ?

Les pignons sont les petits disques dentés qui composent la cassette. La cassette est l’élément mécanique du vélo situé sur la roue arrière. Grâce à la chaîne, ils sont reliés aux plateaux qui composent le pédalier. 

Ce sont les pignons qui font tourner la roue arrière. En général, les pignons sont composés de 11 à 30 dents selon la configuration du vélo. Lorsque l’on parle de cassette 11/28 cela signifie que le petit pignon est composé de 11 dents et le grand pignon est composé de 28 dents. En dehors du jargon cycliste, on parlera de “vitesses” pour désigner les pignons.

Plus le pignon aura de dents, moins l’effort demandé pour avancer sera élevé, et inversement.

La cassette d'un vélo de route

Le braquet en cyclisme, c’est quoi ?

Le braquet définit la combinaison entre le nombre de dents du plateau et celui du pignon qui est utilisé pour faire avancer le vélo. C’est-à-dire le plateau et le pignon sur lesquels la chaîne se trouve.

Sur les routes du Tour de France, on entend souvent Laurent Jalabert et Thomas Voeckler parler du braquet des coureurs. Lorsque les coureurs “emmènent un gros braquet”, cela signifie qu’ils tournent les jambes lentement mais pour chaque tour de pédales le vélo avance beaucoup, il faut beaucoup de force. 

Les plus gros braquets sont utilisés sur du plat ou des contre-la-montre. Lors de contre-la-montre certains cyclistes utilisent du 60/11 ce qui correspond au plus gros braquet possible. Tandis que lors d’étape de montagne, les coureurs utilisent plutôt du 39/24, chacun selon ses préférences.

Le braquet en vélo, c'est quoi ?

Pourquoi calculer son braquet ?

Connaître son braquet est une indication qui permet d’adapter son effort afin de trouver sa zone de confort. Il est important de bien se connaître afin que vos entraînements soient efficaces et vos sorties à vélo restent un plaisir.

Si vous êtes comme Froome, c’est-à-dire que vous avez une fréquence de pédalage élevée, vous allez préférer des petits braquets qui vous permettront de rester assis sur votre selle lorsque vous franchissez des cols. Cependant votre rythme cardiaque ainsi que votre respiration seront plus élevés. 

Alors que si vous êtes un rouleur à la façon de Tony Martin qui emmène un braquet de 58×11 sur certains contre-la montre, vous aimerez appuyer fort sur les pédales en tournant les jambes lentement.

Pour connaître la cadence de pédalage où vous êtes le plus à l’aise vous pouvez utiliser un capteur de fréquence de pédalage, ou compter le nombre de tour de pédale chaque minute…

Il est donc utile de connaître son braquet afin d’utiliser un développement qui correspond à votre profil de cycliste lors de vos sorties vélos.

Comment calculer le développement à vélo ?

Pour calculer son développement à vélo, vous pouvez utiliser la formule suivante : 

Développement = circonférence de la roue x nombre de dents du plateau / nombre de dents du pignon

Le résultat vous indiquera le nombre de mètres parcouru à chaque tour de manivelle.

Ainsi le développement augmente lorsque la taille de la roue augmente, il augmente aussi si le braquet augmente. Lorsque le développement augmente, en théorie la vitesse augmente aussi, mais cela nécessite un effort plus élevé. Sur du plat ou en descente on privilégiera un gros développement alors qu’en côte on diminue le développement ce qui aura pour effet d’augmenter la fréquence de pédalage.

Vous devez adapter votre braquet à votre niveau de pratique. Toutefois, de nombreux cyclistes ayant le même niveau de pratique n’utilise pas le même braquet. Le choix du développement dépend des qualités intrinsèques du sportif et de ses sensations. Le choix de son développement s’inscrit dans une démarche de plaisir et de progression dans sa pratique du cyclisme (Comment progresser en cyclisme ?).

Pour calculer votre développement vous pouvez aussi utiliser cet outil : http://www.gear-calculator.com/#. Cependant l’outil est un petit peu complexe, il faut passer un petit peu de temps pour le prendre en main.

Tableau des développements en vélo de route

Pour vous évitez de savants calculs, nous vous proposons ci-après un tableau récapitulatif des développements de vélo de course les plus utilisés.

tableau developpement velo

Vous pouvez donc constater que si vous roulez avec un braquet 53/11 vous avancez de 10,11 mètres à chaque tour de pédale. Votre fréquence de pédalage sera faible mais un gros effort vous sera demandé.

Tandis que si votre développement correspond à du 34/28, en montagne par exemple, vous avancez de 2,55 mètres à chaque tour de pédale. Votre fréquence de pédalage est beaucoup plus élevée mais cela vous demande moins de force pour faire avancer votre machine.

Quel développement vélo utiliser en montagne ?

Pour la montagne un pédalier en 50/34 et une cassette en 11/32 devrait vous permettre de choisir le développement qui vous correspond pour grimper au mieux les différents cols.

Lorsque vous roulez en montagne, il faut privilégier un développement qui vous permet de tourner les jambes plus rapidement. Il n’existe pas de développement parfait qui corresponde à tout le monde. Certains préfèrent avoir une haute fréquence de pédalage qui fait augmenter le rythme cardiaque tandis que certains préféreront un rythme de pédalage moins élevé mais demandant plus de force.

Quel développement vélo utiliser en contre la montre ?

Pour un contre-la-montre, beaucoup d’optimisation peuvent être opérées sur un vélo de course. Les roues, le cadre, le cintre, etc. Concernant le développement, Tony Martin a innové en utilisant un mono-plateau de 58 dents et une cassette 11/32. Il s’agit d’un très gros développement. Sur du plat, pour une pratique amateur si votre braquet correspond à du 53/11 ce sera déjà suffisant.

Quel développement vélo utiliser en triathlon ?

En triathlon, selon le profil du parcours cycliste, il faudra adapter son braquet. Il va cependant aussi falloir penser à économiser ses forces pour la partie course à pied. Sur un parcours roulant, un pédalier 53/39 et une cassette 11/25 peuvent être conseillés. Sur un parcours accidenté, nous vous conseillons plutôt du 52/36 pour le pédalier et 11/30 pour la cassette.