Cyclisme : choisir plateau 52/36 ou 50/34 ?

pedalier 50 36

Le cyclisme est un sport en constante évolution. De nouvelles technologies, de nouvelles technicités et de nouvelles pratiques apparaissent régulièrement. 

Certains cyclistes, au moment de choisir un nouveau vélo ou au moment de changer de groupe peuvent se demander quels plateaux choisir. Nous savons tous que les erreurs d’équipement peuvent souvent être fatales lors des moments critiques d’une course ou d’un entraînement difficile. Alors 52/36 ou 50/34 ?

Les standards évoluent sans cesse, et l’émergence des formats compacts a fait disparaître petit à petit le triple format. En regardant les différents formats disponibles sur le marché, ce guide vous aidera à choisir le bon format de pédalier vélo de route pour votre pratique. 

Les différences entre les plateaux 52/36 et le 50/34

Bien entendu lorsque l’on parle de 52/36 ou 50/34 nous parlons du nombre de dents. Le plus grand nombre représente le nombre de dents du grand plateau, tandis que le petit nombre correspond au nombre de dents du petit plateau.

Parmi les combinaisons de plateaux les plus populaires, nous retrouvons donc le 52/36 et le 50/34. Le 53/39 peut aussi être utilisé occasionnellement. Mais si vous débutez, en plus de suivre un programme d’entraînement vélo de route débutant, voici mes conseils pour choisir les bons plateaux.

Les avantages du 52/36

Si le parcours que vous empruntez le plus régulièrement est plat, vous pouvez choisir un groupe 52/36. Le 52/36 convient parfaitement pour les régions vallonées voire montagneuses. Toutefois un aménagement en 50/36 peut également être utilisé si le parcours devient encore plus montagneux.

Ce format de pédalier de vélo de route compact est polyvalent et intéressant pour tout le monde. Lors de l’achat, il vous suffit de bien choisir les dents du plateau. Mon conseil est le suivant : les sportifs ou les cyclistes réguliers peuvent choisir du 52/36. Les cyclotouristes ou les cyclistes qui découvrent la pratique peuvent choisir du 50/36 ou même du 50/34.

Il faut savoir qu’il est aussi possible d’adapter la cassette pour obtenir des combinaisons optimales. Selon moi, le pédalier 52/36 est le plus polyvalent car il vous permettra également d’être efficace sur du plat

Les avantages du 50/34

Le 50/34 a l’avantage d’être plus facile à emmener en montagne. En effet, c’est le groupe privilégié par les magasins de vélo dans les régions montagneuses. Ce format de pédalier permet de tourner les jambes plus rapidement, il est donc très utile en montagne.

Cependant dès lors que vous êtes sur du plat ou en descente, vous aurez du mal à suivre un cycliste en 52/36. En effet, celui-ci pourra produire beaucoup plus de puissance et avancera plus à chaque coup de pédale

Selon moi, si vous vivez dans une région montagneuse ou que vous prévoyez de faire de la montagne régulièrement, c’est le format de plateau le plus adapté.

Quand utiliser un groupe 53/39 ?

Le 53/39 est un format de plateau à privilégier par les cyclistes plus expérimentés. Ce format de pédalier est exigeant et demandera beaucoup de puissance. Il est souvent utilisé sur les vélos de contre la montre d’ailleurs.

Le 53/39 est à privilégier pour l’entraînement sur du plat ou avec de petites bosses mais attention ce format de plateau sera trop gros pour de nombreux cyclistes. La combinaison avec une cassette 12/25 est intéressante mais exigeante. Il faudra vous entraîner sérieusement pour réussir vos contre la montre avec ce type de combinaison.

Pour en savoir plus sur les différentes combinaisons vous pouvez jeter un œil au tableau de développement en vélo de route.

Choisir une cassette 11/32 ou 11/34

Là encore le choix de la cassette dépendra du type de terrain sur lequel vous allez rouler. Les cassettes 11/32 sont les plus populaires et le format de cassette traditionnel. 

Le 11/34 est plus adapté pour les zones montagneuses. Cependant certains cyclistes le préfèrent car il permet de plus tourner les jambes. D’autant qu’il est possible d’avoir les mêmes paliers intermédiaires (seul le 32 ou le 34 change).

Attention cependant à adapter la longueur de votre chaîne. Certains dérailleurs n’acceptent pas le 34.

Si vous devez retenir une chose c’est que le 11/34 permet de mouliner ou de passer des difficultés plus facilement tandis que le 11/32 vous fera plus forcer sur les jambes mais sur dans la vallée par exemple vous irez beaucoup plus vite. Et puis, rien ne vous empêche de travailler les muscles de vos jambes pour être à l’aise avec du 11/32 en montagne. 

Les avantages de la cassette 11/28 et 11/30

Les cassettes 11/28 et 11/30 sont adaptées au terrain vallonné. Il faudra avoir les jambes costaudes pour passer de la haute montagne avec ce type de cassette. Cependant sur un terrain relativement plat ou enchaînant les petites bosses vous serez beaucoup plus à l’aise.

Ce format de cassette permet d’effectuer des entraînements rapides. Associée à un pédalier en 52/36, c’est une combinaison polyvalente qui permettra de vous entraîner sérieusement (sauf en haute montagne). 

Si vous avez compris la logique et que vous habitez dans une région un peu vallonnée (sans haute montagne) et que vous aimez faire tourner les jambes (mouliner) la cassette en 11/30 vous conviendra mieux.

Les avantages de la cassette 11/25 et 12/25

Je vous recommande ces cassettes pour des parcours plats. Associées à un pédalier 53/39 elles vous permettront d’atteindre les 50km/h “facilement” sur du plat (avec un bon vent dans le dos c’est toujours plus simple). 

Avec ce type de combinaison, vous pourrez développer beaucoup de puissance et aller vite. Si vous habitez en plaine ce braquet peut vous convenir. Mais il ne faut pas oublier que chaque cycliste à ses préférences en terme de fréquence de pédalage et donc de braquet.

Choisir le bon braquet pour prendre du plaisir à vélo

Si vous décidez de partir faire de la montagne ou si vous pratiquez le vélo sur le plat, vous devrez utiliser des braquets différents. Même si certains plateaux et cassettes permettent des développements polyvalents, choisir un braquet trop gros vous épuiserez rapidement les jambes, elles deviendront toutes “dures”.

Si vous choisissez un braquet trop petit, vous allez mouliner et serez incapable de tenir un rythme soutenu sur du plat ou en descente. Vous allez mouliner et votre rythme cardiaque va rapidement s’emballer.

Choisir le bon développement est également lié à d’autres enjeux : votre confort sur le vélo, notamment votre capacité à trouver un équilibre qui respecte votre rythme naturel, tout en s’adaptant au terrain. C’est aussi une question de gestion de la fatigue : avec le bon rapport, on peut non seulement aller plus vite, mais aussi aller plus loin.